Le-stress

Le stress : brûleur de calories ?

Au cours de la dernière décennie le stress est devenu un véritable  fléau de société qui n’épargne aucune classe d’âge. La prise de poids est souvent liée à un facteur de stress et le stress est devenu l’ennemi des régimes. Aujourd’hui, certains scientifiques pensent qu’en fait le stress permet de brûler des calories.

Le stress permettrait-il de brûler des calories ? En 2009, des travaux scientifiques avaient démontré qu’un individu adulte possédait, en plus du tissu adipeux blanc qui stockait les lipides, du tissu adipeux brun qui les brûlait. Ainsi, la masse brune contenue dans notre organisme permet d’éliminer les acides gras produits par le tissu adipeux blanc. Des chercheurs britanniques se sont appuyés sur ces données pour affirmer que le stress et plus particulièrement son hormone, le cortisol, entraînait l’activation de cette masse brune.

Les résultats de tests ont montré que le fait d’augmenter le cortisol dans l’organisme des volontaires mis en situation de stress, faisait que la graisse brune est devenue plus chaude. Par conséquent, le stress a donc activé cette masse brune ainsi que la production de chaleur nécessaire pour brûler les calories. Selon un scientifique : « La plupart des adultes ont entre 50 et 100 g de graisse brune, mais sa capacité à produire de la chaleur est 300 fois supérieure à un autre tissu du corps. La graisse brune a le potentiel pour rapidement métaboliser le glucose et les lipides » Plus une personne a de graisse brune dans son corps, plus son indice de masse corporelle (IMC) sera bas. Reste à voir si, associé au régime alimentaire et à une activité physique, le stress pourrait devenir une thérapie envisageable dans le traitement de l’obésité.

D’autres études ont montré que la pratique du yoga permettait également de réduire les méfaits du stress. En réduisant le stress, vous réduisez par la même occasion la production du cortisol, l’hormone du stress. Non seulement vous vous sentirez relaxé, mais vous participerez activement à votre objectif minceur. Car un taux de cortisol important a pour effet de stimuler l’appétit. Sans oublier que même sans avoir forcément faim, on tend tous à parfois grignoter une petite douceur pour nous apporter du réconfort ou compenser une quelconque angoisse. Les calories sont converties en gras, masse graisseuse qui aurait tendance à se stocker dans la ceinture abdominale. Pour parler clair, le stress peut favoriser la prise de poids chez certaines personnes.